Quelle est la différence entre entreprise individuelle et auto-entrepreneur ?

Avant d’entrer dans les détails concernant la différence entre entreprise individuelle et auto-entrepreneur, nous allons voir la définition de chaque terme. Pour ce qui est de l’entreprise individuelle, elle offre la possibilité à toute personne ayant 18 ans et plus de créer à titre personnel son entreprise dont l’apport en capital n’est pas exigé. Ainsi, l’entreprise a le droit d’exercer diverses activités que ce soit artisanal, commercial, industriel ou encore libéra. C’est aussi le même cas que pour l’auto-entrepreneur à la seule différence, c’est qu’une entreprise individuelle adopte en même temps le régime de la micro-entreprise. C’est justement ce que nous allons découvrir ensemble dans cet article.

 

A lire en complément : Stratégies de fidélisation client pour les entreprises

Qu’en est-il de la création d’entreprise ?

Les formalités pour la création d’entreprise ont été simplifiées pour que tout le monde puisse créer son entreprise même quelques critères les diffère. Pour une entreprise individuelle, la nature de l’activité doit être mentionnée afin d’entamer les démarches auprès de l’organisme concerné. D’ailleurs, l’entreprise peut exercer une activité :

 

Sujet a lire : Comment créer une micro-entreprise automobile ?

  • Artisanale
  • Commerciale
  • Industrielle
  • Libérale

 

En revanche, obtenir le statut d’auto-entrepreneur nécessite tout simplement de suivre les étapes qui sont mentionnées sur le site. Ce qui signifie qu’une simple inscription peut vous mener à débuter votre activité. S'informer davantage sur https://mapetiteentreprise.net/ pourrait aussi vous aider à mieux comprendre les démarches. 

 

Comment se présentent les obligations comptables ?

Une entreprise individuelle a pour obligation de présenter une comptabilité bien détaillée qui contient :

 

  • Le livre journal
  • Le grand livre
  • Le livre d’inventaire à jour
  • Le compte annuel 

 

Du côté de l’auto-entrepreneur, la comptabilité est plus légère, car il suffit de présenter :

 

  • Le livre journal avec les factures et les recettes
  • Les pièces justificatives de tout achat et vente pendant 10 ans

 

Calcul des cotisations sociales 

Les cotisations sociales pour une entreprise individuelle se font à partir de la base des bénéfices imposables ou de la base du chiffre d’affaires pour les micro-entrepreneurs. Ce qui signifie que les cotisations sociales peuvent atteindre jusqu’à environ 45 %, surtout qu’il n’y a pas de plafond pour le chiffre d’affaires.

 

En revanche, les cotisations sociales pour l’auto-entrepreneur s’effectuent à partir du chiffre d’affaires qui ne doit pas dépasser les 176 200 euros. D’un côté, si l’entreprise ne réalise aucune vente, elle ne paie aucune cotisation sociale. Par ailleurs, le calcul se présente comme suit :

 

  • Vente de marchandises : 12,3 %
  • Prestation de services BIC : 21,2 %
  • Prestation de services BNC : 21,1 %
  • Prestation d’hébergement : 6 %

 

Impôt sur le revenu

L’avantage d’une entreprise individuelle, c’est que la déduction peut s’effectuer à partir de son chiffre d’affaires d’où l’importance de sa comptabilité. D’un côté, elle est imposée sur le revenu par rapport aux catégories suivantes :

 

  • BIC pour les commerçants et artisans
  • BNC pour les libérales

Toutefois, elle peut aussi choisir l’option de l’impôt sur les sociétés, mais cela ne concerne en aucun cas le régime de micro-entreprise. Alors que l’auto-entrepreneur bénéficie d’un abattement à partir de son chiffre d’affaires dont :

  • 71 % pour les reventes
  • 50 % pour les artisans et les prestations de services
  • 34 % pour les libérales

D’un côté, il a aussi le choix du versement libératoire selon le pourcentage du chiffre d’affaires, ce qui l’évite de payer l’abattement.